dessine_piano2.jpg

Théâtre musical

DESSINE-MOI UN PIANO

de Jean-Paul Farré 

INFOS

À partir de 8 ans 

 

Horaire : 17h20

Lieu : Salle du Dôme

Relâches : 
les lundis 12, 19 et 26/07

 

Durée : 1h15

Tarifs : 

Plein : 24€

Off : 16€

PRÉSENTATION

C'est l’histoire d’un pianiste qui prépare, entretient et astique le piano pour le concert du maestro... C’est aussi l’histoire d’un pianiste qui découvre que les 88 touches du clavier ont disparu... C’est encore l’histoire d’un pianiste qui s’aperçoit que son instrument de travail est porté sur la boisson... Et si c’était l’histoire d’un artiste qui interprète de trois manières le début d’un spectacle et enchaîne directement sur la fin de la représentation. Car dans un seul en scène, comme dans une pièce de théâtre, l'important c'est le début pour capter le public et la fin pour capter ses applaudissements... Le milieu, on s'en arrange toujours.

Dans le cadre de ce récital très déglingué, hors des normes musicales, dans un fatras de partitions, il y aura l’intervention d’un tourneur de pages, métier en voie de disparition dont la devise est : "Il faut qu’une page soit ouverte ou tournée !".  N’oublions pas qu’un tourneur de pages, c’est quelqu’un qui sait lire la musique mais ne sait pas la jouer... Jean Paul Farré

GÉNÉRIQUE​

Auteur et interprétation :
Jean-Paul Farré

Mise en scène : Stéphane Cottin

Lumières et vidéo : Léonard
Costumes :

Chouchane Abello-Cherpachian

Production : 

François Volard - Acte 2

Soutiens : Ville de Saint Maurice, Théâtre du Val D'Osne

Plus d'infos : www.acte2.fr

Contact diffusion : Acte 2 

Anne Berlan

01 42 25 51 11

acte2@acte2.fr

1/1

© Photos : Cyrille Valroff

Jean-Paul Farré © Didier Pallagès

JEAN-PAUL FARRÉ

Né le 3 Mars 1948 à Paris, rue du Théâtre.
Cette rue prédestinée, où il n’y a plus de théâtre depuis longtemps, l’a incité à en inventer un : Le Sien.
Avec tous les risques et folies que cela comporte, surtout lorsque l’on veut être comédien pas comme tout le monde, un créateur atypique, qui dérange parfois, mais dont la force et l’engagement comique sont ses armes favorites, pour cette grande aventure qu’est la découverte de sa personnalité artistique. 

Bref, à 17 ans et demi en 1965, le voilà entrant au Cours "Jean Périmony", rêvant de brûler les planches, très vite. Depuis, il partage son temps entre ses propres créations artistiques à tendance burlesque musicale, et son métier de comédien, où sous la direction de metteurs en scène, il interprète différents personnages du Théâtre classique et contemporain. Il s’est rendu célèbre dans ses "one man show" pardon ! ... "spectacles en solitaire"...!

Spectacles en solitaire

Les douze pianos d'Hercule (2008 - Molière du théâtre musical 2010),

La traversée de la musique en solitaire (2001)

Le retour à la case piano (1999)

Les animaux malades de la piste (1994)

Vingt ans de pianos forcés (1986)

Mystère et boule de gamme (1984)

Le dernier soliste (1983)

Les contes pour piano (1981)

Le Farré sifflera trois fois (1979)

Trois pianos et un cactus (1978)

Un Farré peut en cacher un autre (1975)

Jean-Paul Farré avec un accent aigu (1974)

 

"Jean-Paul Farré nous entraîne dans sa folie pleine de poésie. Vétu d’une queue-de-pie il s’installe au piano et là tout dérape. Regard malicieux, sourire espiègle, Farré a l'’air d’un éternel gamin toujours en quête d’une pitrerie. Délicieusement rafraichissant." (Télérama)

Pièces de théâtre (auteur et interprète)

Le Pavé dans la Marne (2017)
Ferré Ferrat Farré (2013 - spectacle musical)

L'illusion chronique (2006)

© Photo : Didier Pallagès

Stéphane Cottin © Céline Nieszawer

STÉPHANE COTTIN

Il mène, depuis plus de vingt ans, une carrière singulière et protéiforme dans des univers théâtraux très variés. Son tempérament de "touche-à-tout" et le hasard des rencontres l’ont en effet conduit à tenir un grand nombre de postes du spectacle vivant, au sein de nombreuses productions. Acteur, créateur lumière, créateur sonore, vidéaste, il profite de chaque expérience pour enrichir une approche globale de l’artisanat théâtral sur lequel se fonde son travail de metteur en scène.

Il a notamment mis en scène "Les Combustibles" d’Amélie Nothomb au Théâtre Daniel Sorano de Vincennes et au festival d’Avignon, "Marco Polo et La Princesse De Chine", un opéra pour chœur d’enfants d’Isabelle Aboulker au CREA-centre d’éveil Artistique d’Aulnay sous Bois, la pièce musicale "Les Indifférents" au Théâtre de l’Oeuvre ainsi que "Les Cancans" de Carlo Goldoni au Théâtre 13.
En collaboration avec José Paul, il met en scène plusieurs pièces :  "L’un dans l’Autre" de Marc Fayet au Petit Théâtre de Paris, "Sans Mentir"de Xavier Daugreilh au Théâtre Tristan Bernard et "Qui est Monsieur Schmitt" de Sébastien Thiéry au Théâtre de la Madeleine, avec Richard Berry. En juillet 2017 il met en scène "Fratelli"» de Dorine Hollier, avec Henri Courseaux et Jean-Paul Farré, spectacle qui a remporté un large succès public et critique aux deux derniers festivals d’Avignon. En 2018 il assure la première création en France de l’adaptation scénique du film de Mike Nichols, "Le Lauréat", au Théâtre Montparnasse (deux nominations aux Molières 2018). Ses dernières créations au Studio Hébertot, "Tendresse à Quai" de et avec Henri Courseaux, "La Dame Céleste et le diable Délicat" de Claude-Allain Planchon et "Léonard de Vinci Naissance d’un Génie" de Brigitte Kernel ont tous bénéficié d’un très grand succès critique.

Il mène par ailleurs une carrière d’acteur, notamment dans les spectacles de Christophe Lidon sous la direction duquel il a notamment joué "Un Fil à La Patte" de Georges Feydeau aux côtés de Catherine Jacob, Dominique Pinon et Yvan Le Bolloc’h.
Parallèlement il continue sa recherche de vidéaste et signe de nombreuses scénographies numériques dont celle de "La Garçonnière" au Théâtre de Paris (spectacle nommé aux Molières 2017 pour la meilleure création visuelle).

© Photo : Céline Nieszawer