bandeau_juste-embellie.jpg

Théâtre contemporain

JUSTE UNE EMBELLIE

de David  Hare

INFOS

Spectacle tous publics

Horaire : 12h25

Lieu : Salle du Dôme

 

Durée : 1h20

Tarifs : 

Plein : 23€

Off/Réduit : 16€

-16 ans : 15€

PRÉSENTATION

Sur l’Île de Wight en Angleterre, Frances et Madeleine ont aimé le même homme. L’une est la mère de ses enfants, son ancre. L’autre une militante, passionnée et indépendante.

Mais sont-elles si différentes ?

 

Peut-on aimer quelqu'un et pourtant le quitter, ou l’aimer en acceptant de subir ?

 

David Hare, scénariste hollywoodien oscarisé (The Hours, The Reader), et dramaturge britannique nous explique ses règles du jeu à travers une confrontation, épidermique et sensible, portée par deux formidables comédiennes qui nous emmènent avec elles pour un voyage étonnant jusqu'au bout de la nuit.


 

Une rencontre pleine d'Humour, d'Amour et de Passion

Deux femmes qui, comme les plaques tectoniques, ne devaient jamais se rencontrer, ont aimé le même homme. A travers leurs confessions d’une nuit, elles vont redéfinir leurs places dans cette histoire, renverser les codes du rapport épouse-maîtresse et se réinventer.

Les années Flower Power ont-elles vraiment révolutionné nos relations homme-femme ?

Frances, attend derrière la porte de cette maison portuaire, elle vient chercher des réponses à toutes les questions qui la hantent. L’hôtesse, Madeleine, elle, au contraire, est emplie de réponses qu’elle n’a jamais exprimées. Les rapports homme-femme décortiqués par David Hare deviennent le reflet d’une société qui ne cesse de muter.

Un nuage de lait, et ce tea time sucré-salé va virer à l’orage.

En attendant la prochaine Embellie..!

Christophe Lidon - Metteur en scène

GÉNÉRIQUE​

Auteur : David Hare
Titre original : Breathe of life

Mise en scène : Christophe Lidon

Assisté de : Alison Demay

Texte français : Michaël Stampe

Avec : Corinne Touzet et

Raphaëline Goupilleau

Décor : Sophie Jacob

Costumes : Chouchane Tcherpachian

Lumières : Denis Schlepp

Musique : Cyril Giroux

Production : Yes Productions

Soutien : SNES

En savoir + :

www.yes-productions.com

Contact Yes Productions :

(pour Avignon

uniquement) 

Dimitri Baquet

06 50 13 82 88

dimitri.baquet@gmail.com

Contact diffusion :

Marilu Production

Christophe Segura

06 75 74 39 69

christophe.segura@marilu.fr

www.marilu.fr
 

Presse : Pierre Cordier 

06 60 20 82 77

pcpresse@live.fr

Marilu production logo
logo_yes-prod.jpg

LA PRESSE EN PARLE

"(...) Une décortication d'une histoire d'amour au pas de deux. (...) Corinne Touzet qui porte avec ferveur cette pièce au texte fort, avait envie de jouer avec Raphaëline Goupilleau, son amie de longue date rencontrée sur les plateaux TV.

Ce duo, ce jeu du chat et de la souris, fonctionne à merveille, elles sont complémentaires.

A la lueur de cette embellie, leurs voix et leurs visages illuminent cette scène pour notre plus grand bonheur.

Dans la confrontation de caractères bien trempés, elles apportent à ce texte une lumière exquise, un regard pénétrant sur ce lien qui unit ces deux femmes aux parcours différents mais unies dans un même esprit d’Amour.

Un esprit très bien capté par Christophe Lidon, assisté par Alison Demay, qui dans sa mise en scène vibrante donne avec humour le ton juste à cette rencontre, dans un décor, à l’image de Madeleine, de Sophie Jacob.

Une création du Off, un texte à découvrir sans réserve mis en valeur par deux comédiennes à la sensibilité bienveillante."

Le billet de Bruno - Lire l'article complet

"Un moment de grâce absolue, une émotion transcendante au Théâtre des Gémeaux. (...) 

Comment parler d’amour lorsque le sujet de la trahison et du mensonge est une autre femme, une autre si différente, si libre. Comment faire le deuil d’un passé écaillé par l’existence d’une autre ? Frances, une femme dévouée, complaisante, lisse. Madeleine est son opposée, elle est révoltée, rebelle et insoumise, elle voulait changer le monde… Une rencontre bouleversante entre deux personnages différents que l’amour a pu réunir une nuit, des histoires qui s’entremêlent entre tendresse et bienveillance, des révélations amères, comment mettre des mots à tant de maux, des confidences affligeantes, et le silence. Deux visions de l’existence, deux choix, deux tempéraments, mais une seule et unique souffrance ! Une histoire de femmes racontée par un homme, David Hare, scénariste et dramaturge hollywoodien, il nous livre une confession intime, un duel improbable, deux fabuleuses comédiennes, et  un instant figé dans le temps, que le Théâtre sait rendre MAJESTUEUX…

www.aupassagedesartistes.fr - Lire l'article complet

La pièce du dramaturge britannique David Hare est un huis clos psychologique. La visite d’une "ex-épouse à l’ex-maîtresse de son mari" comme le résume très justement l’une des deux femmes. Dans un cottage sur l’Ile de Whight débarque celle qui a été trompée par l’indélicat. Romancière à succès elle pourrait être en recherche de sujet pour l’un de ses livres… Livres pour lesquelles la seconde, militante de la première heure, n’affiche que dédain et mépris. Comme souvent dans son théâtre, David Hare fait se rejoindre au travers d’une langue précise la réalité sociale de ses personnages au cœur de l’intime de leurs vies. Des portraits de femmes en lutte et en complexité de sentiments vis-à-vis d’un homme dont elles sont finalement toutes deux victimes. Christophe Lidon règle ce duo de comédiennes bien équilibré qui s’étoffe au cours de l’intrigue. Raphaëline Goupilleau abandonne vite les tics de comédie pour entrer dans une vraie sincérité, et Corinne Touzet dans un jeu épuré monte à l’assaut de cette recherche de vérité de façon exemplaire. On pouvait craindre une querelle de bonnes femmes, il n’en est rien. Ces deux femmes qui se poussent à bout nous touchent..

François Varlin - www.theatral-magazine.com

"Dans la mise en scène au cordeau de Christophe Lidon, Corinne Touzet et Raphaëline Goupilleau font résonner avec talent les mots de David Hare au Théâtre des Gémeaux. Juste une embellie qui illumine ce festival."(...) Christophe Lidon est un grand metteur en scène, qui ne cesse de nous surprendre et de nous séduire par son travail. Il sait faire sentir toutes les subtilités du texte et même du sous-texte. (...) Rien n’est jamais gratuit dans son travail, tout est au service du texte et des personnages. Il est un grand directeur d’acteurs. Il sait les magnifier, trouver en eux la quintessence.
(...) Pour incarner ces deux magnifiques personnages de femmes, il fallait des comédiennes de caractère, douées pour faire entendre les diverses notes des émotions des personnages. Raphaëline Goupilleau est de l’engeance des monstres sacrés, comme une Hiegel, une Lebrun. De cette voix, de cette intonation qui ne sont propres qu’à elle, possédant un sens aigu des ruptures, elle nous enchante à chacune de ses prestations. Elle est parfaite dans le rôle de Madeleine. (...) Corinne Touzet est formidable dans le rôle de la femme bafouée. Dans un jeu sensible et vibrant, elle donne une belle couleur à Francès. Cette femme, épouse modèle, que tous croyaient délicate et qui en réalité, a la force d’une lionne. Dans une belle unité de jeu, elles joutent avec brio, nous donnant un beau moment de théâtre et d’émotions.

L’œil d'Oliver - Marie-Céline Nivière

Lire l'article complet

"Voilà, dans le bon sens du terme, une pièce traditionnelle. L'histoire de deux femmes qui ont été amoureuses d'un même homme, un certain John. Il y a Madeleine la libertaire (Raphaëline Goupilleau). Elle habite sur l'île de Wight et reçoit la visite de Frances (Corinne Touzet), la mère des enfants de John, une romancière qui a le projet d'écrire le récit de leur histoire à trois. Madeleine s'en méfie : les écrivains pillent la vie des autres. Peu dire que leurs confessions ne débutent pas sous les meilleurs auspices. Quand tombe la nuit, les deux femmes s'apprivoisent, se livrent. Où l'on comprend que John a aimé Madeleine car elle était héroïque, insaisissable, et qu'il a aimé Frances, femme au foyer, car elle était rassurante. Les deux actrices, servies par des dialogues d'une redoutable justesse - on connaît le talent de David Hare - se renvoient la balle, pardon, se renvoient "leur vision" de John. Subtil et percutant."

Le Figaro

RETROUVEZ-NOUS À PARIS
AU THÉÂTRE DU LUCERNAIRE

DU 25/08/21 AU 17/10/21

Affiche_Juste-une-embellie_Lucernaire2021
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1

© Photos : Christophe Lartige

RADIOS

FRANCE BLEU : TOUS EN SCÈNE, LE MAG | Replay du 02/07/2021

“Juste une embellie” de David Hare, une rencontre pleine d'Humour, d'Amour et de Passion 

FRANCE BLEU : DANS LE RÉTRO | Replay du 26/06/2021

Femme d'honneur, elle s'est émancipée de ce rôle en devenant productrice et en reprenant sa liberté et son indépendance... C'est avec une belle émotion que Corinne Touzet se confie à Déborah Grunwald.