bandeau_le-nez.jpg

Théâtre classique

LE NEZ

d'après Nikolaï Gogol

INFOS

Tout public à partir de 9 ans

 

Horaire : 19h30

Lieu : Salle des Colonnes

Relâches : 
les mardis 12, 19 et 26/07

 

Durée : 1h20

Tarifs : 

Plein : 22€

Off/Groupe* : 15€

Réduit** : 18€

-18 ans : 10€

*À partir de 7 pers.

**Étudiants, -25 ans, +60 ans, PMR

PRÉSENTATION

Kovalev se réveille et constate que son nez a disparu : le voilà plongé dans l’angoisse : comment va-t-il faire pour travailler, mener une vie sociale, affronter le quotidien ? En plus son nez court à travers la ville, sème la pagaille dans Pétersbourg, et répand des idées révolutionnaires partout où il passe. Face à ce phénomène extraordinaire, policiers et médecins s’agitent en vain pour le remettre en place…

Une enquête loufoque qui vire au cauchemar, portée par l’inventivité d’un des plus grands auteurs russes. Une adaptation théâtrale de la plus fantaisiste des Nouvelles de Pétersbourg, avec 6 comédiens et un musicien.

Après le Revizor, le Roman de Monsieur Molière, et Le Double, et après avoir joué ce Nez avec succès au Théâtre 13 et au Lucernaire à Paris, la compagnie Voix des Plumes revient au festival off d’Avignon avec cette plongée dans l’étrange.

GÉNÉRIQUE​

D'après Nikolaï Gogol

Adaptation et mise en scène : 
Ronan Rivière

Avec : Laura Chetrit, Michaël Giorno-Cohen, Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Jean-Benoît Terral, Amélie Vignaux et au clavecin et orgue Olivier Mazal

Musique : Léon Bailly

Décors : Antoine Milian

Costumes : Corinne Rossi

Lumière : Marc Augustin-Viguier

Production et soutiens : 

Voix des Plumes, avec l’aide de l’ADAMI et de la SPEDIDAM, et l’aide à la diffusion de la région Île-de-France. Ce spectacle a été créé en coréalisation avec le Théâtre 13 puis le Lucernaire. La troupe est accueillie en résidence artistique par la Ville de Versailles

Plus d'infos :

www.voixdesplumes.com

 Contact diffusion :

Catherine Herengt, Lucernaire diffusion : 06 58 27 88 84

diffusion@lucernaire.fr

LA PRESSE EN PARLE...

"Ronan Rivière et ses comédiens donnent leur poids d’absurdité à la nouvelle de Gogol sur un fond de critique sociale des plus plaisants." France Info

"Dans une mise en scène complète et équilibrée, cette épopée grotesque se réinvente en résonance avec l’époque. Une histoire olfactive portée par six comédiens virtuoses et un musicien, qui donne à la pièce toute sa saveur..." La Terrasse

"Une réjouissante adaptation... bien ficelée, surréaliste et formidablement folle." L'Humanité

"Une farce absurde teintée de mélancolie jouée par six comédiens enthousiastes et complices, qui expriment tout leur talent dans cette extraordinaire aventure. [...] Ronan Rivière, en entremêlant humour et fantastique, mélancolie et folie, a su habilement rendre toute la fantaisie de ce conte destiné autant aux enfants qu’aux plus grands." La Croix

"Farcesque, et absurde, me direz-vous ? Sans doute, et c’est heureux, car on rit beaucoup, et on en a bien besoin du rire par les temps qui courent." RFI

"De ce conte précurseur à l’ironie cinglante brodée par le facétieux Gogol, le metteur en scène Ronan Rivière tire une pantomime nourrie de toute sa connaissance du monde russe, scandée avec doigté par un claveciniste. Sous un pont évoquant la ville et ses habitats insalubres autant que sa vie nocturne, les acteurs assument la farce. L’appendice manquant, bientôt agité comme une marionnette à pattes, y gagne son autonomie." Télérama

"Une pièce complètement loufoque. C’est absurde mais qu’est-ce que c’est drôle ! Le nez coupé se met à grossir dans le spectacle, il lui pousse des jambes, il se met à avoir une vie propre. Très métaphorique, très poétique et c’est drôle. Avec de très bons comédiens." France Bleu Paris

"Ce voyage invraisemblable au pays de l'absurde, nous permet de voir qu’une pathologie fantaisiste (la disparition d’un nez ) peut nous éclairer sur les relations humaines de manière intemporelle et troublante en cette période masquée. Nous avons apprécié la distribution. Elle est excellente. Nous vous encourageons à voir cette adaptation Le nez d'après Nikolaï Gogol, si vous avez du nez ! Mais de cela nous n'en doutons point." Mediapart

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
1/1

© Photos : Gely